Le gouvernement et la corrida


20/10/2018

Alliance anti-corrida Emmanuel Macron, candidat, déclarait à La Dépêche du Midi, en avril 2017 : « La corrida fait partie intégrante de la culture, de l'économie et du tourisme de la région. Je suis opposé à l'interdiction dans les territoires de tradition taurine ». En 2016, son équipe nous écrivait : « Votre cause est aussi la nôtre » ! Le 31 mars, devant la FNSEA, il déclare: « L’éleveur pleure quand un animal meurt, ce n’est pas les gens qui sont dans des associations, ou dans des bureaux ». Source BFMTV


Alliance anti-corrida François de Rugy est nommé ministre de la transition écologique le 04 septembre 2018, en remplacement de Nicolas Hulot, démissionnaire. En 2013, François de Rugy écrivait à Claire Starozinski, présidente de l'Alliance Anticorrida : « Je m’oppose au maintien des aides publiques à la corrida. Les contribuables n’ont pas à financer de telles pratiques ». Il s'étonnait qu'un « acte de cruauté condamné par la loi soit légal dans certaines régions » . Lire la lettre


Alliance anti-corrida Bruno Le Maire, l'ancien ministre de l'Agriculture sous le gouvernement de François Fillon, a été nommé ministre de l'Économie. Il affirme, dans une vidéo : « Je ne suis pas pour l'abolition de la corrida. Mais, dans les villes comme Arles, Nîmes, Bayonne, ou Dax, je pense qu'elle y a sa place. Il faut laisser vivre les choses comme elles sont. » Heureusemement que depuis l'âge de pierre, certains se sont opposés à la torture, à l'esclavage, à l'excision, etc. Voir la vidéo


Alliance anti-corrida Geneviève Darrieussecq, médecin, maire de Mont-de-Marsan (Landes) et ex-présidente de l'Union des villes taurines de France, a été nommée secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées. En octobre 2016, elle était en tête d'une manifestation visant à défendre « un patrimoine culturel et un art de vivre » comprenant gavage, corrida et chasse traditionnelle ! Devant ses pairs elle revendique, avec vigueur, ce qu'elle appelle fallacieusement « culture taurine » pour influencer les décideurs de l'Unesco !