14/09/2019

Actions choc À NÎMES !

Alliance anti-corrida

Depuis dix ans, toutes les manifestations étaient interdites devant les arènes de Nîmes.

Identifiée par les pouvoirs publics comme agissant dans le respect des biens et des personnes, l’Alliance Anticorrida a réussi la prouesse de pouvoir accéder au parvis des arènes, pendant la feria des Vendanges. Le 14 septembre 2019, durant la corrida principale, l'association a mené une action statique et silencieuse.

Vingt-cinq militants, triés sur le volet, se sont tenus dos aux arènes, tout de noir vêtus avec un masque blanc dégoulinant de larmes de sang.

Pendant une heure, ils ont tenu des pancartes sans équivoque et rien, ni personne n’a pu entamer leur détermination, ni les dissuader de porter dignement le message des opposants à la corrida. Il s'agit d'une action symbolique visant à dénoncer les sévices et actes de cruauté infligés aux taureaux jusqu'à leur mise à mort.

On a noté de nombreuses réactions du public en faveur de l'association. Une émotion considérable quand une spectatrice, sortie en larmes de l'arène, est venue vers les militants manifester sa détresse. Vite suivie par d'autres personnes, dans le même état d'esprit face à la barbarie !

Voir la vidéo



Alliance anti-corrida

Coup d'éclat audacieux pendant la corrida de la feria des Vendanges 2009 avec le déploiement d'une banderole portant un unique mot : « TORTURE ».

Ce samedi de feria, nous sommes clairement entrés en résistance contre la barbarie en affichant, dans les arènes de la plus grande ville tauromachique de France, le souhait de 73 % des Européens : l'abolition des corridas.

La banderole est restée en place pendant plus de six minutes avant d'être arrachée des mains des militants, qui eux, ont su rester dignes et pacifiques. Derrière les huées des spectateurs, on pouvait clairement percevoir des applaudissements...